TOUT CE QU’IL FAUR SAVOIR POUR ORGANISER LES « 48 Heures pour faire vivre des idées (R) »
On rappelle que le but est de monter un module comprenant :
- de la créativité autour de nouveaux produits (sur la base d'un thème proposé par une entreprise), - de la recherche documentaire sur internet, contact des experts sur des aspects de faisabilité, -la réalisation d’une maquette ou un film présenté à un comité/jury de décideurs économiques et industriels et d’universitaires.
Liste des équipements à rassembler
Prévoir des salles
1. On compte 1 petite salle par sous-groupe de 10-12 élèves

2. L’accès à 1 salle informatique reliée internet

3. 1 salle plénière (pouvant réunir les étudiants et le jury)

4. 1 espace de travail : pour le travail de maquettage

Prévoir de l’informatique… voir de la vidéo
Pendant les 2 jours, les étudiants doivent pouvoir faire des recherches documentaires sur internet afin de valider la faisabilité et l’absence d’antériorité pour certaines de leurs idées. Ils doivent aussi pour promouvoir leurs idées devant le jury, réaliser des présentations grâce à des diaporama et concevoir tous documents de promotion.

Du matériel informatique et des logiciels doivent donc être à leur :

1. 1 ordinateur par équipe au minimum

2. connexion haut débit sur internet

3. 1 imprimante couleur

4. logiciels de bureautique (Word, Powerpoint, Excel)

Les étudiants doivent aussi présenter leur concept innovant devant un jury de manière convaincante. Certains groupes réalisent un film. Il peut être intéressant de disposer de :

1. 1 caméra video

2. 1 téléviseur pour projection finale

Prévoir une possibilité de contacter des experts extérieurs
Pour confronter leurs idées à l’analyse d’experts extérieurs, les élèves doivent disposer ces 2 jours de lignes téléphoniques. Les éléments suivants de cahier des charges peuvent être prescrits :

1. 1 ligne pour 3 équipes de 10-12 élèves

Prévoir du petit matériel
Pour exposer leur concept les étudiants réalisent souvent une maquette ou un objet sommaire. Cela aide aussi en créativité. Voici quelques fournitures intéressantes :

1. rubans adhésifs,

2. aérosols ou tube de colle

3. cutters

4. règles plates

5. paires de ciseaux

6. planches de carton plume et papier canson coloré (2/équipe)

Pour les salles de travail en groupe ne pas oublier les paper board et feutres.

Organiser l’animation
Une présence d'animateurs est nécessaire durant les 2 jours. Nous avons opté pour une "animation tournante". Il est nécessaire d'avoir des personnes présentes pendant le travail des étudiants (1 personne/3 groupes d’étudiants en moyenne). Les animateurs passent de groupe en groupe. Une rencontre des animateurs est souhaitable avant le module pour leur rappeler les règles de l’animation. Un planning de présence est indispensable. Il est à préparer à l'avance.

Les animateurs sont chargés de :
1. demander aux étudiants d'expliciter leur démarche, leur approche du problème,

2. stimuler la créativité

3. aider les élèves à se remettre en cause lorsqu'ils fondent leur travail sur trop d'a priori,

4. les soutenir au moment de prendre contact avec des experts, et stimuler ces contacts extérieurs.

Il est rappelé certaines règles de travail attachées à ces phases initiales du processus d'innovation (règles parfois peu traditionnelles dans nos pratiques quotidiennes).
1. L'atmosphère doit être conviviale (les élèves peuvent travailler dans le jardin)

2. Ne pas se positionner en censeur (idée pas bonne) sans pour autant laisser les élèves investir des domaines sans issue (activité industrielle déjà existante, problème scientifique connu et très difficile à maîtriser, …).

3. Ne pas oublier que 48h est avant tout une formation.

4. Stimuler l'esprit d'entreprise en particulier en levant les réticences à prendre des contacts extérieurs.

Organiser le jury et trouver des questions industrielles
Afin de créer des conditions proches de la réalité, il est préférable d’opter pour un travail sur des thèmes proposés par des entreprises. Il s’agit donc de chercher à répondre à des besoins réels. L’équipe de Nancy proposera des thèmes mais chaque pays peut éventuellement en suggérer (pas de problème si vous n’avez pas de sujets actuellement).

On évitera les questions qui ne trouvent aucune réponse depuis de nombreuses années et malgré d'importants efforts de recherche (ex. : traitement de déchets très toxiques) et l'on privilégiera ce qui réclame de la créativité.

Chaque thème est traité par plusieurs pays.

Les thèmes doivent être impérativement connus une semaine avant le démarrage des 48Heures.

Une ou deux entreprises peuvent être présentes au jury final pour écouter les étudiants. Les membres du jury doivent :

1. Ecouter les élèves,

2. faire des remarques,

3. donner des conseils lors de la présentation finale des idées.

4. leur but n'est pas de juger les idées en tant que bonne ou mauvaise, mais de faire un retour aux élèves sur leur présentation et de donner des orientations sur un éventuel projet de développement de l'idée.

Chaque membre du jury s'engage à être présent pour la présentation finale. Il peut également être intéressant de les faire participer en cours de journées : de manière impromptue et "tournante" dans les différents groupes.

Attention à la propriété intellectuelle
En principe les étudiants doivent céder les droits d’exploitation des idées générées aux partenaires industriels. Ils produisent des concepts dans un cadre pédagogique soutenu par les entreprises. De ce fait nous vous joignons ci après un texte à faire signer à vos étudiants. Merci de veillez à ce que tous adoptent cette procédure.


Engagement individuel de confidentialité
Je soussigné : ……………………………………………
Elève à : …………………………………………………
Reconnais avoir lu les clauses générales de l'accord de confidentialité concernant l'opération "48h internationales" des 2, 3 et 4 novembre, entre les organisateurs de « 48H internationales pour faire vivre des idées » et les Sociétés participant à l'opération, et les approuve sans réduction. Je m'engage à ne diffuser aucune information issue de l'opération "48 h" sans accord préalable de l'INPL de Nancy.
Fait à ………………………..…le ……………………..
Signature :
Annexe : clause de confidentialité vis-à-vie des entreprises
I joins le texte relatif à la confidentialité qui nous lie à nos partenaires industriels.


CONFIDENTIALITE - PUBLICATIONS

1. l’Ecole s’engage à mettre en œuvre tous les moyens à sa disposition pour que son personnel participant respecte la confidentialité de la Prestation. L’Ecole proposera un accord de confidentialité aux étudiants et personnes externes. L’Ecole ne peut être considérée responsable du non respect des engagements de confidentialité pris par les étudiants et les personnes extérieures. L’Entreprise ne pourra que se retourner que vers les personnes n’ayant pas respecté leurs engagements individuels.
Les Parties considéreront comme confidentielles toutes informations, de quelque nature quelles soient, sur l’Entreprise, obtenues par écrit ou oral, au cours des pourparlers précédant le présent contrat et au cours de sa réalisation.
2. Toute publication ou communication d'informations relatives à la Prestation, par l'une ou l'autre des Parties, devra recevoir, pendant la durée du présent contrat et les 36 mois qui suivent son expiration, l'accord écrit de l'autre Partie qui fera connaître sa décision dans un délai maximum de 2 mois à compter de la demande : passé ce délai et faute de réponse, l'accord sera réputé acquis.
Ainsi étant prévue une manifestation à l’issue de la Prestation au cours de laquelle la promotion des méthodes de pilotage de l’innovation et des activités de formation et de recherche dans ce domaine à l’INPL, l’Entreprise décidera des concepts qui pourraient être exposés et donc diffusés à cette occasion, elle en donnera l’autorisation à l’INPL une semaine avant la tenue de la dites manifestation.
De plus et en conséquence, tout projet de publication ou communication sera soumis à l'avis de l'autre Partie qui pourra supprimer ou modifier certaines précisions dont la divulgation serait de nature à porter préjudice à l'exploitation industrielle et commerciale, dans de bonnes conditions, des résultats de la Prestation. De telles suppressions ou modifications ne porteront pas atteinte à la valeur scientifique de la publication.
De plus, l'autre Partie pourra retarder la publication ou la communication d'une période maximale de 18 mois à compter de la demande si des informations contenues dans la publication ou communication doivent faire l'objet d'une protection au titre de la propriété industrielle.
Ces publications et communications devront mentionner le concours apporté par chacune des Parties à la réalisation de la Prestation sauf si l’Entreprise s’y oppose.
L’Entreprise autorise l’Ecole à citer son nom sur la liste des références des partenaires de l’Ecole. Dans ce cas, l’Ecole informera l’Entreprise. Aucune autre indication relative au sujet ou au contenu de la Prestation ne devra être précisée.
.3. Toutefois, les dispositions de l'article 5.2 ne pourront faire obstacle :
- ni à l'obligation qui incombe à chacune des personnes participant à la Prestation de produire un rapport d'activité à l'organisme dont elle relève, cette communication ne constituant pas une divulgation au sens des lois sur la propriété industrielle.
- ni à la soutenance de thèse des chercheurs dont l'activité scientifique est en relation avec l'objet du présent contrat.